fbpx
2 Dans Geekette/ Lifestyle/ Wellness

Un automne-hiver avec la luminothérapie, mon avis

Hello.

Nous sommes au printemps ! Bon, j’avoue, ce n’est pas encore évident quand on consulte la météo mais au moins la lumière est de retour… Lumière, lumière, lumière, elle me manque tellement pendant les mois d’hiver. J’ai testé pour la première fois une saison de luminothérapie et je vous reviens sur mon retour d’expérience.

 

 

Je suis sujette à la fatigue chronique et à l’envie d’hibernation dès que le manque de luminosité se fait sentir. En résumé : la  candidate idéale pour tester la luminothérapie ! Je me suis bien entendu renseignée sur les validations scientifiques avant d’investir dans une lampe. Pour info, j’ai acheté le modèle Beurer TL 70 sur Amazon.

 

 

La luminothérapie validée scientifiquement

Les recherches montrent que le métabolisme de la mélatonine (hormone du sommeil) est déréglé chez les personnes souffrant de dépression saisonnière.

Chez ces individus, il est observé un taux de mélatonine particulièrement élevé durant le jour. Ceci expliquant la fatigue durant la journée. La stimulation, le matin, des cellules ganglionnaires de la rétine (photorécepteurs non-imageants) permet de bloquer la transformation de la sérotonine en mélatonine durant le jour et donc la sécrétion de la mélatonine par l’épiphyse (glande pinéale).

De plus, il y a une « reprogrammation » de l’horloge biologique permettant une sécrétion normale de la mélatonine la nuit en fonction des phases du sommeil.

(Source : Wikipedia)

 

 

Activité physiologique de la lumière

Par son inhibition de la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance. Elle régule l’horloge biologique et améliore la synchronisation des rythmes biologiques : ce qui entraînera une meilleure forme et une meilleure énergie vitale. Elle stimule les régions de la base du cerveau et augmente le niveau de sérotonine (neurotransmetteur) qui a un effet antidépresseur et régulateur de l’appétit.

La dose recommandée par les spécialistes du domaine est de 10.000 lux à 45 cm de distance pendant 20 à 30 minutes le matin. J’ai appliqué ce rituel matinal quasi quotidiennement (5 à 7 fois par semaine) sans aucune gêne visuelle. Comme la lumière est blanche, j’en profitais généralement pour me maquiller en étant exposée à ma lampe Beurer.

 

 

Mon avis sur la luminothérapie

Je valide les effets bénéfiques de la luminothérapie. Cette technique m’a aidé à affronter plus sereinement l’automne-hiver et éviter les réveils difficiles, le besoin exagéré de sommeil et le moral parfois morose. Ce n’est bien sûr pas révolutionnaire mais j’ai clairement ressenti une meilleure forme générale dès quelques semaines d’utilisation.

 

Et vous, avez-vous déjà testé la luminothérapie ?

Bises, Caro

 

 

Articles qui pourraient également vous intéresser

2 commentaires

  • Répondre
    Anita
    23/03/2018 at 17:10

    Merci beaucoup pour ces explications bien précises , j’ai toujours hésité à faire cet achat mais je pense que vu les longs hivers en Belgique je ferai l’achat pour l’an prochain – bon week- end

    • Répondre
      Caro
      24/03/2018 at 10:59

      Coucou Anita. Oui, les longs hivers belges manquent cruellement de lumière et de vitamine D ! Je ne regrette pas cet achat et recommencerai volontiers dès l’automne prochain. Bon week-end à toi aussi

    Réagir