2 Dans Geekette

Voiture électrique : mon avis après 4 mois

Bonjour à tous.

Billet un peu particulier car on va parler auto aujourd’hui ! Oui mais pas n’importe quelle bagnole : une voiture électrique, pardi. J’ai eu l’occasion de conduire exclusivement en BMW i3 pendant 4 mois et voici mon retour d’expérience.

 

Mon expérience en voiture électrique

 

Quand mon boss m’a annoncé que ma voiture de société serait une voiture 100% électrique, j’ai d’abord trouvé ça fun ! Une petite citadine qui émet zéro émission et zéro bruit, je trouvais le concept intéressant. Puis le look futuriste de ce petit bolide ma plaît, moi qui avais déjà pris l’habitude de faire tourner les têtes en rue avec ma précédente voiture (voir ici).

 

BMW i3

De nouveaux réflexes

La nouvelle expérience de conduite débute dès les premières minutes dans l’habitacle. Tout d’abord, pas de clé à tourner dans le contact. Il suffit d’avoir sa clé à portée, dans sa poche, le vide-poche ou son sac et appuyer sur le bouton « start ». Quand on est une femme qui transporte sa maison dans son sac à main, ce genre de détail est très utile !

Machinalement, mon bras cherche le frein à main pour le relâcher… en vain ! Le frein à main est remplacé par un petit bouton. Enfin, et c’est là le plus grand changement me concernant, je cherche un levier de vitesse inexistant. La BMW i3, comme toutes les voitures électrique je pense, est une voiture automatique.

 

BMW i3 intérieur

Intérieur aéré

La BMW i3 dispose d’un large habitacle aéré sans montant central. Cet effet est accentué par l’ouverture des portes à la façon d’un frigo américain (chacun ses références, vous voyez ce que je veux dire !). Au départ, je trouvais que ce principe collait bien au concept avant-gardiste de l’ensemble… Mais à l’usage, je ne trouve pas ça pratique du tout ! Pour déposer quelque chose sur la banquette arrière, il faut d’abord ouvrir la portière avant… tout un bazar quand on est chargé !

La voiture permet d’accueillir quatre adultes sans être enfermés comme des sardines. Les sièges sont confortables mais l’intérieur est peut-être un peu trop froid à mon goût (modèle de base).

 

BMW i3 ecopro

 

Le stress de l’autonomie

Oui, j’écris bien le « stress » car rouler 100% électrique demande une vigilance dans le contrôle de la batterie. La BMW i3 propose 3 modes de conduite, plus ou moins énergivore. Je vous recommande d’utiliser le plus souvent possible le mode « ECO PRO + » qui est le plus économe mais vous contraint à limiter votre vitesse à 90 km/h (et absence de chauffage et climatisation).

En ECO PRO +, l’autonomie est d’une centaine de kilomètres. Et je vous assure qu’on y est vite, d’autant plus si vous avez poussé sur le champignon ou utilisé la climatisation. Pour les distraits, la voiture émet un avertissement dès que la batterie passe sous les 20% de charge.

Résultat des courses : j’étais à la borne de rechargement tous les 2 à 3 jours ! Et charger une voiture ne se fait pas en 5 minutes comme à la pompe à essence… Je restais entre 30 minutes et 45 minutes.

 

BMW i3 multimedia

 

Plaisir de conduite

Outre le stress de l’autonomie, cette voiture est super agréable à conduire. Silencieuse, mais pas pour autant « mamy au volant » : son accélération muette et continue pourrait en surprendre plus d’un.

La BMW dispose également d’un multitude d’options multimedia. A noter que le GPS répertorie les bornes de rechargement compatibles (car oui, selon le constructeurs et les modèles, toutes les bornes électriques ne sont pas utilisables).

Autre gadget bien utile : les rétro-viseurs qui s’abaissent lors de la marche-arrière.

 

BMW i3 coffre

 

Le rechargement

La BMW i3 dispose de deux espaces de rangement. Premièrement, sous le capot, on ne retrouve pas de moteur mais bien le stockage des câbles de rechargement. Ensuite, de manière plus classique, un coffre mais assez petit (260 litres).

J’habite et je travaille à Bruxelles, je fais donc peu d’autoroute. L’autonomie de l’i3, au rythme de mon expérience et ma façon de conduire, tournait autour de 120km (max 140km si je n’emprunte pas de voies rapides comme le ring). Le ravitaillement en électricité est donc vital et régulier !

La BMW i3 peut se recharger sur une prise domestique en une dizaine d’heures en 220V 8A, en 5 heures en 16A. BMW conseille toutefois à ses conducteurs de se pourvoir d’une borne iWallBox, le temps de recharge peut alors être réduit à moins de 3 heures. Enfin, certains garages BMW proposent une borne de recharge rapide en courant continu de 50 kw, qui permet de charger 80% de la batterie en 20-30 minutes (pour les 20% restant, comptez +/- 1 heure).

 

BMW i3 portes

 

Ma conclusion

Malgré le plaisir de conduite, j’ai vécu cette expérience comme un calvaire ! Mes mots sont durs mais reflète la réalité : perte son temps devant une borne tous les 2-3 jours, impossible de sortir de Bruxelles, rouler sans climatisation/chauffage pour économiser l’électricité… J’étais donc soulagée quand mon patron a accepté que cette voiture devienne la voiture de pool de la société.

Je dois néanmoins atténuer mon ressenti en fonction de ma propre situation. Il m’était impossible d’installer une borne iWallBox chez moi car je dispose d’un emplacement de parking dans le sous-sol de mon immeuble, dépourvu de prise ou de mur pour installer le Saint-Graal ! J’étais donc totalement dépendante des bornes publiques et leur nombre à Bruxelles est encore très limité.

Je recommanderais donc cette voiture comme deuxième voiture d’un foyer (impossible, à mon sens, d’en faire une voiture principale). Et avec l’obligation d’installer un borne dans son garage pour avoir le bonheur de partir tous les matins avec une batterie gonflée à bloc.

 

Avez-vous déjà testé une voiture électrique ? Quel est votre avis ?

 

Je vous embrasse,

Caro

 

PS: j’omets volontairement de parler de prix dans cet article car, étant une voiture de leasing professionnel pris par mon employeur, il m’est impossible de juger de ce critère.

 

Articles qui pourraient également vous intéresser

2 commentaires

  • Répondre
    Stephanie
    01/11/2015 at 20:44

    Article très bien écrit ! Je ressens complètement ton ressenti…. Tous les aspects ‘eco!o’ me plaisent énormément mais oh la la le stress de la batterie… ! En effet l’idéal serait d’avoir une ‘borne’ dans son garage….sans doute les futures constructions le prevoyerons ! Bise.

    • Répondre
      Caro
      02/11/2015 at 15:50

      BMW proposait l’installation d’une borne mais, malheureusement, impossible pour moi (je ne dispose pas d’un garage mais d’une simple place). Je pense que c’est peut-être encore trop tôt, il faudrait que les bornes publiques se multiplient. Merci, bisous

    Réagir