fbpx
2 Dans Food/ Healthy

Bilan sanguin complet après 3 mois d’alimentation cétogène

Rôle de l’insuline et les TCA

Petit flashback pour ceux et celles parmi vous qui tombent sur cet article sans connaître mon passé. J’ai été adepte d’un nombre incalculable de régimes pendant quasi toute ma vie sans réellement comprendre la portée émotionnelle de la nourriture, ni le rôle crucial de l’insuline.

En 2019, LA révélation a été pour moi la lecture du livre « Les lois de l’obésité » du Dr Fung. Il démonte les anciennes croyances les unes après les autres pour arriver à une conclusion irréfutable : la cause de l’obésité est l’insuline et non une histoire de calories. Voir mon article complet ICI.

Prendre un bon petit-déjeuner, ne jamais sauter de repas, faire des collations, limiter au maximum les matières grasses… Voici quelques-uns des conseils que nous entendons régulièrement pour maigrir. Et s’ils étaient tous erronés ?

Les lois de l'obésitée, Dr Jason Fung

Malheureusement, de nombreuses personnes (dont je fais partie) ont pris le pli de « manger » leurs émotions. Se réfugier dans la bouffe quand on est stressé, en colère, triste, plongé dans l’ennui… La liste peut être longue, aussi longue que les émotions ressenties en fonction des individus.

J’ai travaillé cet aspect important de l’alimentation grâce au programme d’Esther Taillifet. Esther et Leïla (ma coach référante qui travaille avec Esther) m’ont donné les clés pour me libérer de l’emprise de la nourriture. Arrêter de se boulshitter, de s’auto-saboter et reprendre sa vie en main ! (Plus d’infos ICI).

Le jeûne intermittent & l’alimentation cétogène

Souvenez-vous de ma vidéo “Ma révolution alimentaire” (ICI) où je vous partageais l’importance de l’insuline dans la prise et la perte de poids. Pour faire baisser l’insuline dans le sang (et donc perdre du poids), les deux stratégies principales sont :

  • allonger les périodes sans manger (jeûne intermittent ou prolongé)
  • et/ou manger moins d’aliments favorisant les pics d’insuline (sucres et sucres raffinés en premiers lieux).

L’alimentation cétogène (keto en anglais) fait justement la traque aux sucres, les fameux glucides. Et à l’inverse, elle fait la part belle aux bons lipides.

Les sources des Kcal sont réparties comme suit : 75% lipides, 20% protéines et 5% glucides. Une nouvelle pyramide alimentaire et de nouvelles habitudes mais qui sont tellement logiques quand on comprend le fonctionnement de notre corps. 

Pyramide alimentaire du régime cétogène
Pyramide alimentation du régime cétogène – Source : Google

Le régime – ou diète – cétogène se réfère à la cétose, un état où l’organisme va, en l’absence de glucides, puiser dans les matières grasses pour fabriquer de petites molécules appelées cétones ou corps cétoniques qui vont alors servir d’énergie. Il s’agit de pousser l’organisme à fabriquer sa propre énergie à partir du gras. En somme, on change de carburant : du mode glucides on passe en mode lipides.

L’intérêt : sortir du cercle infernal du yoyo de la glycémie, générateur de fringales et du stockage des graisses, et brûler un max de graisses !

bilan 3 mois alimentation cétogène

Mon bilan sanguin après 3 mois

Au mois de mai 2020, j’ai fait une transition douce vers l’alimentation cétogène. Après des années de régimes, je ne voulais pas vivre ce nouveau mode de vie comme une privation. J’ai donc, petit à petit, testé des recettes keto et délaissé certains aliments qui faisaient jusqu’alors partie de mon quotidien. Oui, moi la Miss Pâtes, j’ai réussi à m’en passer ! Voir mes astuces ici.

Je pratique le jeûne intermittent (16/8) depuis 1 an et demie, j’ai donc continué sur ma lancée en intégrant mon nouveau régime alimentaire. Après trois mois d’adoption complète de ce mode de vie, j’ai passé un bilan sanguin complet – vous savez, celui qui n’est malheureusement pas entièrement remboursé par la sécurité sociale. Mais pour ma santé, il était important pour moi de me situer.

Sans entrer dans les détails, voici les principales bonnes nouvelles :

  • Très bon profil de cholestérol. Mon bilan lipidique (HDL, LDL, triglycérides, apolipoprotéine…) est nickel, de quoi tordre le cou aux idées reçues comme quoi même le bon gras donne du mauvais cholestérol.
  • Excellent métabolisme glucidique (glycémie, insuline, index HOMA, index Quicki). Je n’ai plus aucun signe d’insulino-résistance.
  • Pas de syndrome métabolique (maladie du foie gras).

Outre ces résultats positifs, je peux également attester d’une meilleure énergie tout au long de la journée, d’un meilleur sommeil général et d’un meilleur transit intestinal.

Pourquoi je ne perds pas de poids en keto ?

Une ombre au tableau cependant : j’ai perdu très peu de poids ! Environ 2kg en trois mois malgré mes efforts. Je suis pourtant bien céto-adaptée, c-à-d. que mon corps utilise de manière quotidienne, routinière, le gras comme énergie. Je me pique régulièrement le doigt pour vérifier ma glycémie et ma cétonémie et donc je peux le confirmer.

L’intervention d’un professionnel de la santé est importante pour analyser le blocage et les raisons de cette non perte de poids. J’ai été suivie par Chloé, alias Nutri Keto sur les réseaux (son compte Instagram ICI) afin de mettre le doigt sur le problème. Je vous conseille d’ailleurs une IGTV qu’elle a posté sur son compte le 08/11/20 sur les différentes causes possibles.

je ne perds pas de poids en keto

Dans mon cas, les résultats de ma prise de sang sont sans appel et deux éléments empêchent ma perte (indépendant de mon alimentation cétogène) :

  • Gros stress oxydant et état inflammatoire
  • Hypothyroïdie probable

C’est rassurant d’enfin comprendre et surtout pouvoir adapter mon mode de vie à cette nouvelle donne. Mon objectif est avant tout santé et je dois mettre en place une alimentation protectrice méditerranéenne riche en anti-oxydant et anti-inflammatoire naturels (avec la complémentation adaptée bien entendu).

Je travaille actuellement à un nouveau plan alimentaire qui reprendrait en priorité les bases du régime méditerranéen (ou crétois) mais à la sauce cétogène car je souhaite contrôler mon insuline. Affaire à suivre !

Moralité : quel que soit votre mode alimentaire, faire un bilan sanguin complet de temps en temps ne peut qu’être bénéfique !

Des bisous, Caro

Articles qui pourraient également vous intéresser

2 commentaires

  • Répondre
    Marie-Laure
    12/11/2020 at 14:20

    Hello ma belle !
    Très tentée par le régime cétogène mais aussi par le ballon gastrique. Comme tu as fait les deux, aujourd’hui quel est ton bilan ? Est-ce que tu conseillerais toujours le ballon ou plutôt le kéto ou finalement les deux ?
    Merci !!
    Marie Laure

    • Répondre
      Caro
      12/11/2020 at 15:42

      Coucou Marie-Laure.
      Difficile de comparer car ce sont deux choses totalement différentes. La ballon gastrique m’a permis de retrouver ce qu’était la satiété, reconnaître cette sensation physique que j’avais perdue à cause de mes trop nombreux régimes. Je pense que ce type de procédé doit correspondre à une petite partie de la population et il y a malheureusement des effets indésirables pendant les mois de pose dans l’estomac (remontée acide, parfois un gêne…). Bref, dans mon cas je ne regrette pas mais si je devais conseiller, je recommanderais plutôt l’alimentation cétogène. Un mode de vie qui a permis à de nombreuses personnes de perdre du poids en gardant la forme et sans effets indésirables !
      Bonne continuation, bisous, Caro

    Réagir