fbpx
8 Dans Shopping

Les 10 commandements du « no buy »

Salut !

Si vous êtes familiers de la blogosphère féminine, vous ne pouvez être passé à côté de l’expression « être en no buy ». Un peu comme les AA ont leur rituel de présentation, les shopping addicts ont besoin de pauses dans leur obsession et se déclarent en « no buy ». Concrètement : on achète rien de superflu (car bien entendu, nous avons toutes une garde-robes pleine à craquer et du maquillage pour les 50 ans à venir !). Exit donc les achats de fringues, maquillage, vernis, produits de beauté, bijoux, etc. pendant une période plus ou moins longue.

 

Voici mes 10 conseils pour survivre à cette période d’abstinence !

(à prendre avec auto-dérision)

 

shopping-2

 

1) Se concentrer sur les raisons du « no buy »

Vous souhaitez faire de la place dans vos tiroirs qui débordent ? Vous voulez épargner pour un projet important ? Vous devez renflouer votre compte épargne dilapidé pendant les soldes ? Quelle que soit la raison, gardez-la bien en tête… surtout quand le manque se fera sentir !

 

2) Aucune newsletter tu n’ouvriras …

Non, non, n’ouvrez surtout pas les mails promotionnels qui inondent votre boîte ! Ils sont remplis de séduction (réductions, nouveautés…) qui vous feront craquer. La seule solution valable : on efface directement, sans même les consulter.

 

3) Pas de journée shopping

Quand on est au régime, on ne passe pas une journée dans une boulangerie ou un fast food, pas vrai ? Alors pourquoi vous infliger une journée de lèche-vitrines trop tentante pour votre petit coeur. Profitez-en pour aller faire du sport, une balade en forêt ou une visite dans un musée.

 

shopaholic-header

 

4) Un mot d’ordre : rangement !

On en profite pour ranger ses fringues, son maquillage et ses accessoires. Une meilleure organisation vous permettra de remettre la main sur des articles oubliés. Un petit bonheur quand on est en « no buy » : on a alors l’impression d’acquérir un nouveau joujou !

 

5) Brocante & co

Lors de ce rangement, on procède également au tri salvateur. Tout ce qui est en double, trop petit, trop grand, trop vieux, trop usé, trop « j’aime plus »… Oust, du balai ! Selon leur état, on peut alors les vendre, les donner ou les jeter.

 

6) La wishlist aux oubliettes

Ne surtout pas continuer votre wishlist ou remplir des paniers virtuels online… Ce serait trop difficile à gérer et les envies décuplées !

 

fi

 

7) On termine ce qu’on a commencé…

Pour les produits de soins, on termine en priorité les produits déjà ouverts avant d’entamer un nouveau… A quoi bon avoir 6 crèmes contour des yeux entamées alors qu’on en a que 2 (des yeux) ?!

 

8) Les cartes cadeau

Si le shopping vous démange vraiment horriblement, c’est le moment d’utiliser intelligemment la carte cadeau offerte par tante Gertrude à Noël. Par contre, si vous avez déjà utilisé tous vos bons, oubliez ce commandement !

 

9) Groupes de soutien

En préparant cet article, j’ai découvert qu’il existait des groupes de soutien sur ce sujet ! Hallucinant ! Donc en cas de coup dur, jouez la carte de l’entraide sur divers forums (Beauté Test, Doctissimo…).

 

shopping-addict-L-1

10) Si l’addiction est trop forte… 

Il existe des alternatives, moins contraignantes, si le principe du « no buy » vous fait trop peur :

  • « Low Buy » : réduire ses achats compulsifs…. Mais encore faut-il y arriver quand on est adepte du « tout ou rien » !
  • « Empty pan project » : racheter un produit de beauté uniquement si le précédent, de la même catégorie, est terminé ET qu’on n’a plus de backup dans ses armoires. Autrement dit : je ne peux racheter un crème de jour que quand toutes mes crèmes de jour seront terminées.
  • « 10 Pan Project » : ce projet consiste à ne pouvoir acheter 1 nouveau produit que quand 10 actuels seront vidés.

 

keep-calm-and-stop-buying-40

 

Le no buy : mythe ou réalité ? 

Voici plusieurs années que je me plie naturellement à des périodes d’abstinence d’achats. Généralement en début d’année car après les fêtes et mon anniversaire, la plupart de mes envies ont été assouvies. Ces périodes permettent de se rendre compte de sa consommation et des réserves accumulées. Un bilan positif pour moi donc !

L’objectif est évidemment de ne pas se ruer sur les boutiques dès la période de désintox passée ! Si vous dépensez en une journée ce qui avait été épargné en x mois, avouez que c’est un peu bête… 😉

 

 

Bisous, Caro

 

 

Articles qui pourraient également vous intéresser

8 commentaires

  • Répondre
    stephanie
    18/02/2015 at 20:50

    Très très bien résume ! Perso, je lorgnais sur un bronzer (oui…en plein coeur de l’hiver un bronzer…) j’ai d’abord regarde mes fonds de tiroirs et ….j’en ai retrouve 3 presque pas entames !

    • Répondre
      Caro
      19/02/2015 at 08:39

      Oui, c’est bien de se faire plaisir mais faut aussi être raisonnable parfois ! 😉

  • Répondre
    Josette
    19/02/2015 at 07:37

    Que de bons conseils!!!!!!
    Bonne journée Caroline.

    • Répondre
      Caro
      19/02/2015 at 08:40

      Merci ! Belle journée à toi également 🙂

  • Répondre
    Barbara
    20/02/2015 at 14:21

    Coucou ! Ton article représente complètement mon état d’esprit actuel 🙂 …. pour moi c’est restreindre les achats quelque peu compulsif en vue de mes prochaines vacances à NY. Par contre, là bas, je pense que je ne répondrai plus de moi 🙂 🙂 🙂 A plus, bisous

    • Répondre
      Caro
      21/02/2015 at 23:12

      Ho je te comprends, NY est le royaume du shopping par excellence, ce serait bête de se priver ! 😉 Donc courage pour les achats limités d’ici-là, c’est vraiment pour la bonne cause 😉 Bisous

  • Répondre
    cindy bouchez-roussel
    25/02/2015 at 21:02

    chouette article et bien dit en même temps ^^
    bizoux cindy

  • Réagir