fbpx
2 Dans Parfum

Twilly d’Hermès, entre classique et modernité

Novice en parfums, j’apprécie de plus en plus explorer les différents bijoux olfactifs, les tonalités et les bouquets. Mes narines m’ont cette fois dirigée vers l’eau de parfum Twilly de la maison Hermès.

L’histoire du Twilly

Le nom de cette eau de parfum fait référence aux étroits foulards vendus par Hermès. Ils sont plus petits et plus fins que les célèbres carrés de soie (généralement 86cm x 5cm). Les Twillys sont assez polyvalents : pour envelopper les poignées des sacs Birkin, pour devenir des bracelets, ou encore attacher les cheveux.

Je dois bien avouer que le flacon est craquant, élégant et pétillant. Le jus rosé-orangé est enfermé dans une forme lanterne emblématique de l’enseigne, bien entendu munie d’un petit foulard autour du « cou » de la bouteille. Le Twilly se veut très coloré, optimiste et créatif.

« Le Parfum des Filles d’Hermès »

C’est pas moi qui le dit mais Hermès dans sa publicité au lancement de Twilly en 2017 ! « C’est en pensant aux jeunes filles, en les regardant vivre, que j’ai créé Twilly d’Hermès. Libres, audacieuses et irrévérentes, elles jouent contre le vent, imposent leur propre rythme, inventent une cadence inédite. » Christine Nagel, parfumeur d’Hermès.

Un vent de modernité donc mais en restant dans l’originalité. Ma grande crainte à l’énoncé de la cible marketing, « les jeunes filles », était de trouver un énième parfum acidulé et insignifiant. Rien de tout cela avec Twilly ! Même si je n’ai plus la vingtaine, j’apprécie porter ce jus contrasté.

La recette de Twilly tourne autour de trois ingrédients majeurs. Le gingembre, la tubéreuse et le santal y sont détournés pour devenir du mordant qui brûle, de l’attraction qui trouble, du charnel qui se dévoile.

Le gingembre est un ingrédient originaire d’Inde et de Chine. Son huile essentielle est obtenue par distillation de ses racines préalablement pelées et séchées. Il nous livre ici une senteur épicée, poivrée et rosée, légèrement savonneuse. Il est ensuite succédé par de la tubéreuse, une plante en provenance du Mexique et de l’Inde. Son départ entêtant développe plus tard une note miellée, crémeuse et chaleureuse. La tubéreuse n’est pas sans rappeler la senteur de la fleur d’oranger. Il s’agit d’une plante emblématique des accords floraux capiteux. Enfin, Twilly s’achève par davantage de douceur. Il met en avant le souffle fumé, cireux et onctueux du bois de santal, un grand classique des parfums orientaux. (Source: Olfastory)

Note de Tête : Gingembre, Bergamote, Petitgrain
Note de Coeur : Fleur d’oranger, Tubéreuse, Jasmin Blanc
Note de Fond : Benjoin, Vanille, Santal, Tonka

Bref, un super découverte que je vous invite à découvrir en parfumerie !

Je vous embrasse, Caro

PS : Merci à Tendance Parfums de m’avoir offert le produit en me laissant carte blanche sur la revue. Mon avis reste entièrement personnel et honnête.

Articles qui pourraient également vous intéresser

2 commentaires

  • Répondre
    Anita
    26/05/2019 at 12:46

    coucou Caro, merci pour cette belle présentation, je connais les parfums Hermès pour l’Eau des merveilles, Faubourg et Le jardin de Mr Li – Ici, les couleurs chatoyantes des rubans me rappellent un très bon souvenir , celui de mes vacances en Martinique en 2011. Les femmes portent des foulards noués en forme de  »coiffes  » qui sont dans les mêmes tons. Passe un bon dimanche et une belle semaine – bisous

    • Répondre
      Caro
      29/05/2019 at 20:06

      Coucou Anita. Le flacon Twilly est en effet coloré, optimisé et magnifique ! Je ne suis jamais allée en Martinique mais tu me fais rêver. Merci pour ton message, bisous

    Réagir